UNESCO: IL FAUT ARRÊTER LE PILLAGE DES BIENS CULTURELS IRAQUIENS

novembre 17, 2007

New York, Nov 16 2007  6:00PM
La réunion du Comité international de coordination pour la sauvegarde du patrimoine culturel en Iraq, qui s’est tenue au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (<« http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=2902&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html« >UNESCO) les 13 et 14 novembre, s’est terminée sur un appel à la communauté internationale à aider à mettre fin aux fouilles illégales, au pillage et au trafic de biens culturels iraquiens.
« Ce qui est en jeu, c’est la préservation d’un des plus riches et plus anciens patrimoines du monde », a déclaré Koïchiro Matsuura, le Directeur de l’UNESCO, dans un communiqué publié aujourd’hui à Paris. « La réhabilitation du patrimoine culturel iraquien est vitale pour rétablir la stabilité du pays, pour reconstruire le dialogue, la cohésion sociale et, en dernière instance, la paix », a-t-il ajouté.
Le Comité a recommandé, entre autres mesures, une interdiction du commerce ou du transfert des anciens biens culturels iraquiens, dans la droite ligne de la < » http://www.un.org/Docs/journal/asp/ws.asp?m=S/RES/1483 (2003) »>résolution 1483 du 22 mai 2003 du Conseil de sécurité des Nations Unies, et il a encouragé tous les pays à conserver les biens récupérés dans des lieux sûrs, placés sous les auspices de l’UNESCO et/ou de missions diplomatiques, en vue de leur restitution à l’Iraq « quand les conditions appropriées seront réunies ».
Le Comité a aussi recommandé d’attirer l’attention de la communauté internationale, sur les responsabilités engagées et sur les peines encourues en cas de trafic illicite de biens culturels en provenance d’Iraq. Dans ce but, le Comité a recommandé le lancement d’une campagne de sensibilisation d’une durée d’un an.
Il a aussi souligné l’importance de favoriser des programmes de formation de longue durée pour les professionnels iraquiens des secteurs de l’art, de la protection des sites archéologiques et de la réhabilitation d’édifices historiques.
Le Comité international de coordination pour la sauvegarde du patrimoine culturel en Iraq, présidé par le vice-ministre iraquien de la Culture, Jaber Mohammad Abbas Al-Jaberi, rassemble une vingtaine d’experts internationaux spécialistes du patrimoine culturel iraquien. Il s’est réuni pour la première fois en mai 2004.