La Lijaf annonce le lancement le 22 janvier à Tunis du rapport du panel de haut niveau de la Bad

Ligue internationale des journalistes pour l’Afrique (LIJAF)

International League of Journalists for Africa (ILJAF)

 

Ceci est un communiqué de la Banque africaine de développement

 

La Ligue internationale des journalistes pour l’Afrique (LIJAF) est heureuse de vous annoncer le lancement, le 22 janvier 2008 à Tunis, au siège de la Banque africaine de développement (BAD) du rapport indépendant du panel de haut niveau sur la Bad au 21è siècle institué par la Banque. La Ligue publiera un compte –rendu détaillé de la conférence de presse de lancement, qu’elle mettraz à la disposition de tous les confrères de la presse africaine ou intéressée par les questions africaines n’ayant pas pu effectuer le déplacement de Tunis.

 

Lancement le 22 janvier 2008 à Tunis du rapport indépendant d’un panel de haut niveau sur la Bad au XXIe siècle

 

Lieu: siège de la Bad à Tunis

Heure: 11h (conférence de presse)

« Nous croyons que la Banque africaine de développement peut et doit devenir le premier organisme de développement en Afrique, qui donnera à ce continent une voix forte, en Afrique et ailleurs, de sorte que les Africains prennent la place qui leur revient, à l’avant de l’économie continentale. »

Tel est le message central du rapport sur le Groupe de la Bad produit par un panel indépendant de haut niveau composé de 13 membres, coprésidé par l’ancien président mozambicain Joachim Chissano et l’ancien Premier Ministre canadien Paul Martin. D’éminentes personnalités à l’instar de Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie font également partie des membres du panel.

« Grâce à un président africain élu, à un bilan financier solide et à la participation de tous les pays africains, nous croyons [que la Bad] est toute désignée pour cette mission. Les raisons pour lesquelles la Banque africaine de développement devrait assumer ce rôle sont nombreuses. Nous proposons un plan réaliste et crédible pour y arriver », ont noté MM. Chissano et Martin dans l’avant-propos du rapport, Investir dans l’avenir de l’Afrique : la Bad au XXIe siècle, qui sera lancé à Tunis le 22 janvier 2008.

La perspective brossée par le panel recommande que la Bad concentre ses efforts dans des domaines susceptibles d’améliorer directement la capacité productive du continent et l’intégration économique : l’investissement dans l’infrastructure, le renforcement des capacités des États, la promotion du secteur privé et le développement des compétences. Le panel recommande également de renforcer les capacités de la banque à remplir sa tâche, y compris en faisant un meilleur usage de son assise financière et en prenant plus énergiquement la tête de la réflexion sur les questions de développement en Afrique.

La publication du rapport intervient à la suite d’un engagement record de 8,9 milliards de dollars des pays donateurs pour reconstituer les ressources du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Bad qui est en train de mettre en œuvre une série de réformes à grande échelle axées sur des résultats de développement plus palpables. Le rapport devrait permettre de nourrir l’ambition du Groupe de la Bad à mobiliser plus de ressources dans le but d’accomplir sa mission et de devenir le canal privilégié de l’aide au développement pour l’Afrique, un continent qui enregistre des avancées positives dans plusieurs domaines pour la première fois depuis des décennies.

Le panel de haut niveau de la Bad a été établi par le président Donald Kaberuka en tant qu’organe consultatif indépendant chargé de formuler des recommandations sur la vision stratégique de la BAD et les stratégies opérationnelles nécessaires à sa réalisation à moyen et long terme.

Membres du panel indépendant

 

Vice-présidents : Joachim Chissano, ancien président du Mozambique, et Paul Martin, ancien Premier Ministre canadien

Soumaila Cissé, Président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ;

François-Xavier de Donnea, ministre d’État et membre de la Chambre des représentants de Belgique ;

Timothy Lankester, président du Collège Corpus Christi, à l’université d’Oxford ;

Emmanuel Tumusiime-Mutebile, gouverneur de la Banque centrale d’Ouganda depuis 2001 ;

Poul Nielson, ancien commissaire européen pour le développement et l’aide humanitaire ;

Wiseman Nkuhlu, président du Pan-African Capital Holdings (Pty) Ltd, ancien conseiller économique du président sud-africain et secrétaire exécutif du secrétariat du NEPAD ;

Ndi Okereke-Onyiuke, directeur général et directeur exécutif de la bourse des valeurs du Nigéria ;

Judith Rodin, présidente de la fondation Rockefeller ;

Jean-Michel Severino, directeur général de l’Agence française de développement (AFD) ;

Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie ;

et Paul Yuma Morisho, ancien secrétaire général de la Bad.

 

CONTACT : Felix Njoku – Tél. : +216 71 10 26 12 – Email : f.njoku@afdb.org — Geoffrey Manley – Tél. : +216 71 10 35 45 – Email: g.manley@afdb.org

 

La Lijaf est le plus vaste rassemblement de journalistes africains et/ou africanistes. Elle compte plus de six cents membres répartis en Afrique, en asie, en Europe et en Amérique. La Ligue œuvre pour le développement de la presse africaine et la promotion de l’information et de la communication pour le développement.

Pour de plus amples informations sur la Lijaf et ses missions, rejoignez-nous sur le site de la Lijaf: www.lijaf.com

 

Lijaf

15, rue Lakanal, 75015 Paris-France

Tel. +33 6 68 78 55 59/+33 6 25 11 12 50

Courriel:root@lijaf.com

Liste de diffusion:africapresse@yahoogroupes.fr

 

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :