Immigration : La voix modérée du Conseil constitutionnel…

Pour diffusion immédiate

Le 15 novembre 2007

 

 Paris, le 15 novembre 2007 –

En rejetant les dispositions de l’article 63 de la loi sur l’immigration portant sur les statistiques ethniques ; en rappelant fort opportunément que la République assure, devant la loi, l’égalité de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de religion ; en encadrant, de certaines réserves complémentaires, l’ « amendement Mariani » sur les test ADN qui était déjà devenu un OVNI législatif, le Conseil constitutionnel valide l’opposition déterminée à la loi Hortefeux qui a été la nôtre.

 

« J’écoute les élites mais j’entends le peuple » est un slogan qui a montré toutes ses limites. Réduire la question de l’immigration à la fraude ; tordre, pour les besoins de la démonstration, les valeurs républicaines, est une erreur majeure menant forcément à l’impasse.

 

Les Sages de la rue Montpensier ont ainsi rappelé au gouvernement que les principes qui régissent notre société racontent son histoire et fondent son identité. Ils ne sauraient être contournés au gré des circonstances politiques.

 

A la veille d’une nouvelle loi annoncée sur l’immigration, et parce que cette question est aujourd’hui centrale pour notre avenir, nous appelons le gouvernement à une large concertation avec la société civile. Nous l’attendons. Cela éviterait bien des polémiques… mais c’est peut-être ce que recherchent les initiateurs de la loi sur l’immigration en instrumentalisant cette question.

 

 

 

 

-30-

Source

Pierre Henry

Directeur général France Terre d’Asile

06 03 22 65 25

 

 

 

 

 


Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :