MYANMAR : BAN KI-MOON ‘DÉÇU’ PAR LES EFFORTS DU GOUVERNEMENT DE FAIRE REMPLACER LE REPRÉSENTANT DES NATIONS UNIES

New York, Nov  2 2007  1:00PM
Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a fait savoir sa « déception » face à la déclaration du Myanmar selon laquelle il ne souhaitait pas que le Coordonnateur-résident des Nations Unies, Charles Petrie, continue à servir dans le pays.
« Le Secrétaire général a toute confiance dans l’équipe des Nations Unies dans le pays et dans son leadership, et il apprécie l’amélioration des conditions socio-économiques et humanitaires du peuple du Myanmar », indique un message transmis aujourd’hui par sa porte-parole.
Ban Ki-moon se trouvait en Turquie aujourd’hui où il devait y rencontrer son Conseiller spécial pour le Myanmar, Ibrahim Gambari.
« Le Secrétaire général lui a donné instruction de transmettre directement cette position aux autorités lors de sa visite dans le pays, qu’il entamera demain 3 novembre », a dit la porte-parole.
Michèle Montas a précisé que si jamais Charles Petrie était forcé de quitter le pays, les travaux du Programme des Nations Unies pour le développement (< » http://www.undp.org/french/ « >PNUD) et des Nations Unies se poursuivraient.
Elle a souligné que la raison donnée par le gouvernement du Myanmar relative au fait qu’il aurait servi depuis longtemps dans le pays n’avait pas de fondement. « Il n’y a pas de terme fixé aux coordonnateurs des Nations Unies dans un pays donné », a-t-elle fait observer.
Le président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, le représentant de l’Indonésie, a fait savoir aujourd’hui qu’une séance consacrée au Myanmar pourrait être convoquée, notamment au retour d’Ibrahim Gambari de sa tournée dans la région et au Myanmar.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :