Crise-immigration-Afrique: création d`une commission de réflexion sur le titre de séjour

Normalisation
© Présidence par Ano Nianzou
Dimanche 28 Octobre 2004. 12H45. Complexe Sportif de Yopougon. Près de 10.000 Burkinabè communient avec le Président Ivoirien. Photo: la communauté burkinabè offre un tableau au Président ivoirien

ABIDJAN – Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a mis en place une « commission de réflexion » sur la suppression de la carte de séjour en Côte d`Ivoire pour les Ouest-Africains, une mesure promise fin octobre par le président Laurent Gbagbo, selon un arrêté rendu public samedi.La « commission de réflexion est chargée d`évaluer l`impact financier et
social de la suppression de la carte de séjour et de proposer au président de la République toute mesure idoine », explique cet arrêté daté du 2 novembre.

Présidée par le secrétaire général du gouvernement, Félix Deyla, la commission doit rendre son rapport mercredi.

Le Premier ministre recevra ce jour-là les travaux de la commission et « se chargera de les transmettre au président de la République aux fins de leur exploitation », a précisé M. Deyla.

« La suppression de la carte de séjour envisagée par le président de la
République mettra certainement fin au désagrément encouru par un grand nombre d`étrangers, notamment les ressortissants de la Cédéao (Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest) vivant en Côte d`Ivoire et facilitera désormais la libre-circulation de ces personnes sur le territoire ivoirien », a-t-il ajouté.

M. Gbagbo avait annoncé le 28 octobre qu`il allait proposer « très bientôt »
la suppression de la carte de séjour en vigueur depuis 1990 pour les
ressortissants ouest-africains.

La décision de créer une commission a été prise mardi lors d`une rencontre entre MM. Gbagbo et Soro, a précisé le secrétaire général du gouvernement.

Les deux hommes ont signé un accord de paix le 4 mars à Ouagadougou pour mettre fin à la partition du pays.

Depuis 2002, le Nord est tenu par une rébellion dirigée par M. Soro et le
Sud contrôlé par les forces pro-Gbagbo. Au centre des tensions dans cette crise figure notamment la question des étrangers en Côte d`Ivoire, terre d`immigration depuis des décennies.

 Lire plus d`articles de « AFP »

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :